Menu Fermer

Le patron de Harley licencié a payé 11 millions de dollars, selon des investisseurs – Motorbike Writer

Cet article a été rédigé par Mark Hinchliffe et traduit par Accessoires Moto. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Accessoires Moto perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.

Une bataille au sein du conseil d’administration de Harley-Davidson se prépare, comme l’ont suggéré les investisseurs qui tentent d’en prendre le contrôle Matt Levatich, PDG et président a été licencié le mois dernier et a reçu un salaire record de 11 millions de dollars l’année dernière.

Fonds de couverture Impala Asset Management qui détiennent 1,2 % des parts de Harley, ont lancé leur première bataille par procuration pour avoir deux candidats au conseil d’administration.

Harley a répondu qu’il était satisfait de ses neuf nominés.

Mais Impala ne fait pas marche arrière et a publié une déclaration controversée aux investisseurs qui prétend que Levatich a été licencié ou “licencié” et a payé une somme record. Elle se plaint également du salaire du remplaçant temporaire Jochen Zeitz.

Depuis un certain temps, nous avons de sérieuses inquiétudes quant à l’orientation stratégique et aux mesures prises par le conseil d’administration sous la direction de l’ancien président Michael Cave – et nous avons fait part de ces inquiétudes en privé à Harley”, déclare M. Impala.

Il nous a notamment fallu convaincre le conseil d’administration de licencier l’ancien PDG, Matthew Levatich, malgré des années de mauvais résultats.

En 2019, la rémunération déclarée de M. Levatich a atteint un nouveau record annuel de plus de 11 millions de dollars, alors même que le revenu d’exploitation ajusté des motos a baissé de plus de 20 % et que le titre a sous-performé les pairs de Harley.

La Commission n’a toujours pas montré qu’elle se concentre sur le changement positif. Au contraire, l’une des premières décisions prises par les directeurs en place après le licenciement de M. Levatich a été de récompenser leur collègue de longue date, Jochen Zeitz, le nouveau président et PDG par intérim, avec une enveloppe salariale pouvant aller jusqu’à 8,5 millions de dollars en salaire, primes et unités restreintes pour une mission de courte durée.

Il s’agit là d’un autre exemple de ce que ce conseil d’administration est sourd à la situation des actionnaires et démontre une fois de plus la nécessité de nouvelles perspectives au sein du conseil”.

Licenciement ou accord mutuel ?

Levatich en Australie l’année dernière

Harley n’a pas répondu aux revendications d’Impala, mais leur annonce initiale disait que Levatich se retirait après un accord mutuel avec le conseil.

Ils n’ont pas non plus répondu à nos questions d’il y a quelques semaines, qui portaient notamment sur le licenciement du patron et sur ses indemnités de licenciement.

Il semble que les temps soient durs pour Harley qui a annoncé cette semaine fermetures temporaires d’usines aux États-Unis après qu’un ouvrier de l’usine de moteurs Pilgrim Rd à Milwaukee ait été testé positif au coronavirus.

Il est trop tôt pour dire quel effet le nouveau patron, le nouveau conseil d’administration, le coronavirus et la récession probable auront sur ce grand constructeur de motos, mais nous vous tiendrons au courant.

Histoires que vous pourriez aussi aimer