Menu Fermer

Église de MO : 2000 Kawasaki Vulcan 1500 Classic Fi

Cet article a été rédigé par John Burns et traduit par Accessoires Moto. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Accessoires Moto perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.

C’était il y a 20 ans (presque) aujourd’hui, le sergent Minime a appris au groupe à jouer. Nous’on a fait des allers-retours, mais nous étions tous assurés de faire sourire les gens lors de ce nouveau concert de Kawasaki à Daytona, y compris Tom Riles qui a su capter toute l’excitation dans un Velvia époustouflant. Ou était-ce le Kodachrome ? I’ll FedEx you the slides next week&hellip ; While we were there, clattering around on Kawasaki’s new big cruiser and being 20 years more irresponsible, we also looked Mat Mladin beat Nicky Hayden’s flambant neuf RC51 to the line to win the Daytona 200. C’était un peu une grosse affaire. C’était l’époque, mon ami&nbsp ;

Un meilleur Vulcain pour eVeryone

Par le personnel de Motorcycle Online 17 mars 2000

Daytona Beach, Floride, 16 mars 2000 &mdash ; Kawasaki triche ! C’est un fait simple et clair, vraiment ; vous ne pouvez pas inviter la presse à Daytona Beach, en Floride, pour conduire de nouvelles motos sous le soleil de la Bike Week 2000 et vous attendre à ce que les gens disent beaucoup de choses négatives, sauf, peut-être, que la Floride est plutôt plate. Lorsque nous avons vu pour la première fois la nouvelle Vulcan 1500 Classic Fi de Kawasaki, il était difficile de ne pas sourire en sachant que nous allions passer la majeure partie de la journée à parcourir environ 160 miles sur les routes les plus sinueuses de Floride, dont la grande majorité serait considérée comme une ligne droite n’importe où au nord de la Panhandle ou à l’ouest de Denver.

Bien que le principal argument de vente de la nouvelle Fi Vulcan soit son système d’injection de carburant qui est censé améliorer la puissance et la réponse de l’accélérateur (c’est pourquoi elle s’appelle la Classic Fi), Kawasaki a apporté quelques autres modifications. Le résultat final est une moto dont Kawasaki espère qu’elle roulera plus longtemps, sera plus solide et aura meilleure allure que sa sœur à carburateur.

Le nouveau Vulcan 1500 Classic Fi. Comme les pilotes de cruiser apprécient la puissance autant que les autres, Kawasaki a installé de nouveaux pistons qui font passer la compression de 8,6:1 à 9,0:1 pour une augmentation de 2 ch et un pied-livre de couple supplémentaire. Ces changements nécessitent l’utilisation d’un carburant d’au moins 90octane. Le calage des cames a également été modifié pour améliorer la puissance et maintenir un fonctionnement doux et silencieux, tandis que le décalage de l’axe du piston a été réduit de 2 à 1 mm pour minimiser le bruit de la partie supérieure.

Le contrôle des mouvements internes de la Classic Fi est un nouveau calculateur qui utilise un processeur 16 bits et dispose d’une cartographie du carburant spécialement conçue pour lui. Comparée à la version à carburateur et combinée avec les nouveaux injecteurs et d’autres changements, la nouvelle ECU est censée améliorer l’autonomie en croisière et la consommation de carburant ainsi que la puissance.

L’ECU mesure la température de l’eau, la pression et la température de l’air d’admission, la pression atmosphérique et l’ouverture des gaz pour faire varier la quantité de carburant injectée dans chaque cylindre afin de garantir le bon rapport air/carburant dans toutes les conditions. Lorsque la charge du moteur est faible, l’ECU se concentre principalement sur la pression d’admission et la vitesse du moteur pour déterminer la quantité de carburant nécessaire. Sous une charge moyenne à forte, la quantité de carburant est calculée à partir de l’ouverture du papillon des gaz et du régime du moteur. C’est une conception beaucoup plus efficace que lorsque les conditions environnantes n’étaient surveillées qu’au démarrage.

“Sur la pointe de chaque injecteur se trouvent quatre buses dont deux sont dirigées directement vers chaque soupape d’admission pour une meilleure atomisation du carburant.&rdquo ;

L’injection de carburant et une nouvelle ECU permettent d’ajouter quelques poneys supplémentaires et d’augmenter le kilométrage et l’autonomie en croisière. Les corps de papillon sont des éléments doubles de 36 mm qui utilisent un injecteur par cylindre avec des voies d’admission séparées. Sur l’extrémité de chaque injecteur se trouvent quatre buses dont deux sont dirigées directement vers chaque soupape d’admission pour une meilleure atomisation du carburant. Pour se débarrasser des gaz brûlés, un nouveau tuyau d’échappement présente un diamètre intérieur plus grand de 2,2 mm (jusqu’à 35 mm) et utilise un catalyseur dans le collecteur pour permettre une puissance maximale tout en conservant des niveaux d’émission acceptables.

Le système FI intègre un système d’auto-amorçage, mais la moto conserve un bouton de ralenti rapide. L’ECU surveille en permanence la température de l’eau et ajuste les soupapes de contrôle du ralenti pour réchauffer rapidement le moteur dans les climats plus froids.

Cependant, la nouvelle Fi Vulcan ne se limite pas au système d’injection de carburant. Par exemple, le passage apparemment insignifiant d’un compteur de vitesse à câble à une unité électrique a permis d’augmenter considérablement le kilométrage en croisière. En éliminant le boîtier profond nécessaire à l’indicateur de vitesse et le câble qui passait au fond du réservoir, Kawasaki a trouvé assez de place pour presque un gallon de carburant supplémentaire (de 4,2 à 5,0 gallons) dans le même espace. Le nouveau compteur de vitesse comporte un compteur kilométrique numérique, un totalisateur partiel et une horloge, et le réservoir est désormais sans soudure, ce qui élimine les brides extérieures disgracieuses.

Le nouveau réservoir de carburant est sans soudure et sa capacité est augmentée de 0,8 gallon. Le cadre est désormais plus rigide grâce à de grands tuyaux de cadre principal de 42,7 mm de diamètre (au lieu de 34 mm), un tuyau de direction de plus grand diamètre, des roulements et des soufflets plus résistants. Le tube de direction a également été avancé de 35 mm pour réduire le déport de la fourche à 25 mm (au lieu de 60 mm), ce qui a augmenté la traînée de 4,8 à 6,3 pouces.

L’étrier de frein arrière est maintenant une unité à double piston qui utilise des plaquettes plus grandes pour une plus grande puissance de freinage. Les planches de la moto ont été déplacées de 65 mm vers l’arrière pour une position assise plus droite et les leviers de frein et d’embrayage avant sont plus larges et réglables sur 5 positions au lieu des 4 positions que l’on trouve sur la moto classique à carburateur.

Parmi les autres changements, citons le passage d’une batterie de 12V-14Ah à une unité de 12V-18Ah (tout en conservant la même taille physique), un voyant d’avertissement de faible consommation de carburant remplace le coq de brume et un nouveau phare à plusieurs panneaux fournit un faisceau plus lumineux et plus concentré. Un nouveau système de clignotants à annulation automatique est maintenant utilisé et les rayons sont recouverts d’un revêtement spécial pour qu’ils restent brillants plus longtemps.

La Floride s’ébat

Une journée ensoleillée en Floride au milieu de la Bike Week 2000. Malgré toutes les modifications apportées au châssis, Kawasaki nous dit qu’ils ont fait passer le Vulcan Classic au statut de Fi pour lui donner plus de puissance et une meilleure économie de carburant. Alors, pourquoi quelqu’un devrait-il acheter le modèle Fi qui ne fait que 2 CV de plus que la version à carburateur et qui se vend 800 $ de plus ?

Bien que la puissance de la Classic Fi n’ait augmenté que légèrement, nous la préférons à la Classic à carburateur. Pourquoi ? Tout d’abord, les changements de châssis offrent une conduite plus solide et plus sportive. De plus, le nouveau système d’injection de carburant nettoie la réponse de l’accélérateur et, lorsque vous installez un jeu de tuyaux d’échappement bruyants et chromés, il n’y a pas lieu de s’inquiéter d’une remise à zéro &mdash ; le nouveau système Fi devrait tout faire sans que vous n’ayez jamais à regarder le manuel du propriétaire’s, cogner du bois.

L’augmentation de la capacité en carburant est également un changement notable puisque l’autonomie en croisière est désormais de l’ordre de 160 miles contre 105 miles sur la Classic à carburateur. Une fois que la lumière de réserve s’allume, il reste assez de carburant pour parcourir plus de 30 miles, donc un seul plein devrait durer toute la journée. De plus, la position de conduite plus droite et le confort de la selle rendent cette autonomie supplémentaire et la consommation de carburant encore plus attrayante.

La suspension sur le Fi est meilleure que celle que l’on trouve couramment sur les autres croiseurs. La plupart des cruisers ont une sensation de sous-amortissement qui a tendance à se faire ressentir durement sur les petites irrégularités de la chaussée. Le Vulcan Fi a surpris tout le monde avec sa conduite souple et bien suspendue qui a aplani la plupart des petites bosses gênantes sur les routes de Floride.

Look closely. There's only one real melon-head in this photo. Minime is everywhere... Regardez bien. Il n’y a qu’une seule vraie tête de melon sur cette photo. Le minime est partout ;

Bien que la suspension avant ne soit pas réglable (très peu de cruisers sont réglables), l’amortisseur arrière réglable en précharge dans 5 directions était facile à régler même en roulant, et à chaque changement nous avons senti une différence. La hauteur de conduite ne semble pas avoir augmenté puisque nous traînions toujours les planches à peu près aux mêmes angles d’inclinaison, mais la garde au sol était à peu près égale à celle offerte par les autres fabricants : elle est nettement meilleure que celle de la Harley-Davidson Fat Boy et à peu près égale à celle de la Yamaha Road Star.

Nous avons eu la chance de monter quelques Vulcains personnalisés de Kawasaki’s avec des modifications telles que des pistons à haute compression, des ressorts de soupape plus rigides, des cames plus agressives, des drag pipes et même des turbos. Les motos Kawasaki, des Ninja’s aux Drifters, sont connues pour leurs moteurs, et il y a beaucoup de modifications qui peuvent être apportées de manière fiable au moteur Vulcan 1500 Classic, et la Fi rend tout cela moins intimidant.

“It’est non seulement la dernière version de l’une de leurs motos les plus vendues, mais aussi la plateforme d’un certain nombre de modèles à venir ;

Cela vous fera-t-il sourire ? La dernière variation de la gamme Vulcain de Kawasaki&rsquo, ce Classic Fi, est plus que leur dernier et plus grand croiseur haut de gamme. Elle n’est pas seulement la dernière version de l’une de leurs motos les plus vendues, elle est aussi la plate-forme de plusieurs modèles à venir.

Nous sommes impatients de mettre la main sur l’un de ces nouveaux modèles Vulcan 1500 Classic Fi afin de pouvoir le comparer avec des motos similaires dans le cadre d’un concours de cruisers de gros calibre. Malgré tout, pendant le peu de temps que nous avons passé sur la moto à Daytona Beach et dans les environs, nous devons admettre que nous avons souri.

Type de moteur : Bicylindre en V à 4 temps, SACT, 8 soupapes
Déplacement 1.470cc
Alésage x AVC : 102,0 x 90,0 mm
Refroidissement : Liquide
Induction : Injection numérique de carburant Mitsubishi
avec deux corps de papillon de 36 mm
Allumage : Numérique avec réactivité de l’accélérateur
Contrôle de l’allumage (K-TRIC)
Transmission : 5 vitesses
Cadre : Acier à haute résistance à la traction, double berceau
Rake/trail : 32 degrés/6,4 in.
Suspension avant : fourche hydraulique de 41 mm
Suspension, arrière : Deux amortisseurs hydrauliques, précharge à 5 voies
réglable
Déplacement des roues, avant : 5,9 in.
Course des roues arrière : 3,7 in.
Pneu, avant : 130/90&fois;16
Pneu, arrière : 150/80 et fois;16
Freins, avant/arrière : Double disque hydraulique / Simple disque
Longueur totale : 98,6 in.
Largeur hors tout : 39,2 in.
Hauteur hors tout : 44,9 in.
Garde au sol : 4.9 in.
Hauteur du siège : 27,6 in.
Poids à sec : 659 lbs
Capacité en carburant : 5,0 gal.
Empattement : 65,6 pouces
Couleur : Candy Cardinal Red/Pearl Gentry Gray,
Mica noir violacé perlé

Le poste Église de MO : 2000 Kawasaki Vulcan 1500 Classic Fi est apparue pour la première fois le Moto.com.