Menu Fermer

Un motard de 26 ans meurt après avoir heurté un arbre – Motorbike Writer

Cet article a été rédigé par Mark Hinchliffe et traduit par Accessoires Moto. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Accessoires Moto perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.

Un cavalier de 26 ans est mort après avoir heurté un arbre juste après minuit la nuit dernière (17 avril 2020) dans l’avenue Ainstree, à Townsville.

Selon la police du Queensland, l’homme a été transporté à l’hôpital universitaire de Townsville dans un état critique, mais il est malheureusement décédé peu de temps après.

Les enquêteurs médico-légaux de l’accident font appel à tous les témoins ou toute personne qui pourrait avoir une vision de type “dash cam” pour contacter la police.

Si vous avez des informations pour la police, contactez Policelink en fournissant des informations à l’aide du formulaire d’activité suspecte en ligne 24 heures sur 24 à www.police.qld.gov.au/reporting.

Vous pouvez signaler des informations sur la criminalité de manière anonyme à Échec au crimeune organisation caritative et de bénévolat communautaire enregistrée, via crimestoppersqld.com.au 24 heures par jour.

Elle fait suite à une 24 heures tragiques sur les routes de la Nouvelle-Galles du Sud avec un cavalier qui est mort tard mercredi après avoir heurté un camion à Port Macquarie et un autre qui a heurté une voiture de police après avoir été repéré du mauvais côté de la route avec les feux éteints vers 2h30 du matin jeudi aux lacs Tuggerah.

Ce dernier incident fera l’objet d’une enquête indépendante et des informations seront fournies au coroner.

Toute personne ayant des informations sur ces incidents en NGS est priée de contacter Crime Stoppers : 1800 333 000 ou https://nsw.crimestoppers.com.au.

Nos sincères condoléances aux familles et aux amis des cavaliers.

Cliquez ici pour savoir pourquoi nous signalons les accidents de moto.

Nous espérons sincèrement que les cavaliers de nuit n’ont pas eu leur dose d’équitation après avoir été frustrés par les restrictions de voyage actuelles.

Histoires que vous pourriez aussi aimer