Menu Fermer

Le Maroc mystique : Le voyage au Maroc de Edelweiss Bike Travel

Rapide, confortable et rouge, une Ducati Multistrada 950 de la flotte de location d’Edelweiss était un choix idéal pour le Tour du Maroc. Derrière elle se trouve la vallée de l’Ounila et Aït-Ben-Haddou, un “ksar” (village fortifié) du 17e siècle situé sur l’ancienne route commerciale entre Marrakech et le désert du Sahara. Considéré comme un exemple exceptionnel de l’architecture en briques crues du Sud marocain, il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987 et a servi de lieu de tournage à de nombreuses émissions de télévision et films tels que “Game of Thrones”, “Gladiator” et “The Mummy”.

Le Maroc est l’un de ces endroits qui semblent à la fois familiers et peu familiers. Nous avons entendu parler de villes comme Fès et Marrakech, et la plupart d’entre nous peuvent imaginer leurs bazars bondés, semblables à des labyrinthes, remplis de marchands qui vendent des tapis et des épices. Peut-être avons-nous mangé du couscous ou du tajine dans un restaurant marocain ou regardé “Casablanca” plusieurs fois. Mais, à moins d’y avoir été, ce que nous connaissons n’est que des bribes d’un pays riche et varié, plein de délices cachés.

Situé le long des côtes atlantique et méditerranéenne du nord-ouest de l’Afrique – et séparé de l’Espagne par seulement neuf miles au détroit de Gibraltar – le Maroc a une topographie, des paysages et une culture incroyablement variés, avec un mélange d’influences berbères, arabes, africaines et européennes. Habité depuis des dizaines de milliers d’années, le Maroc a été occupé par des Phéniciens, des Berbères, des Romains, des Musulmans et, pendant la première moitié du 20e siècle, par des Français et des Espagnols. Indépendant depuis 1956, le Royaume du Maroc est une monarchie constitutionnelle avec un parlement élu, l’Islam est sa religion prédominante et, selon les normes régionales, il est politiquement stable et économiquement prospère.

Morocco street signsCertains signes au Maroc sont dans trois langues couramment parlées : l’arabe (en haut), le berbère (au milieu) et le français (en bas).

Les chaînes de montagnes de l’Atlas et du Rif dominent une grande partie du Maroc, l’Atlas formant une barrière est-ouest qui sépare le climat méditerranéen tempéré au nord du climat désertique aride au sud. Pendant le voyage de 13 jours au Maroc de Edelweiss Bike Travel, nous avons longé des côtes escarpées, traversé des montagnes escarpées, des gorges fluviales profondes et étroites et des vallées désolées du désert. Nous avons parcouru les médinas (vieux quartiers) de Fès et de Marrakech, exploré les ruelles bleues de Chefchaouen, visité la plus grande mosquée d’Afrique et chevauché des chameaux à travers les dunes de sable pour une nuit de camping dans le désert du Sahara, en visitant plusieurs sites du patrimoine mondial de l’UNESCO en cours de route. J’ai participé à une douzaine de voyages à moto sur les cinq continents, et le Maroc offre la plus grande variété de routes, de paysages, de nourriture et d’expériences de tous.

D’abord, il fallait y arriver.

Edelweiss motorcycle tour MoroccoUne carte de l’itinéraire de la visite.

La tournée commence et se termine à Malaga, sur la côte sud de l’Espagne. Après la première nuit de briefing de bienvenue, la remise des vélos et le dîner, nous nous sommes préparés et nous sommes dirigés vers le sud-est le long de la Costa Del Sol, en frottant les flancs de nos pneus sur la route sinueuse qui mène à Ronda, l’une des meilleures routes pour motocyclistes d’Espagne. Nous avons passé l’après-midi à Gibraltar, un territoire britannique d’outre-mer situé à l’extrémité sud de la péninsule ibérique, où nous avons pu admirer le panorama depuis son énorme promontoire calcaire de 1 400 pieds et prendre des photos de sa population de singes, très accueillante pour les touristes. Une traversée du détroit en ferry nous a conduit à Cueta, une ville espagnole autonome située à l’extrémité nord-est du Maroc.

Gibraltar monkeyFaire le singe sur le rocher de Gibraltar.

Notre deuxième journée a commencé par un passage rapide de la frontière à fort trafic, un processus géré avec aplomb par notre guide multilingue Angela, qui a dirigé plus de 20 visites au Maroc. Après avoir parcouru plusieurs kilomètres sur un boulevard bien entretenu, bordé de stations balnéaires et de centres commerciaux, nous avons longé la côte sur une route spectaculaire surplombant la Méditerranée. Après un déjeuner de fruits de mer surplombant la mer, nous avons tourné vers l’intérieur des terres, en contournant le canyon de la rivière Laou qui forme une profonde faille dans les montagnes du Rif.

La richesse du Maroc était pleinement exposée à Chefchaouen, une ville du XVe siècle perchée à flanc de montagne, dont beaucoup de bâtiments sont peints de différentes nuances de bleu. En explorant les ruelles étroites et sinueuses du “souk” (marché) de la médina, des œuvres d’art, des tapis, des vêtements, des épices et des bibelots se sont déversés sur les trottoirs pavés et les escaliers raides, certains couloirs étant à peine assez larges pour que deux personnes puissent passer. Au crépuscule, nous avons entendu “adhan”, l’appel islamique à la prière récité cinq fois par jour par les muezzins via des haut-parleurs situés au sommet des minarets des mosquées. Avec des mosquées disséminées dans tout Chefchaouen, adhan crée un fort chœur arabe qui peut être entendu dans toute la ville. Le lendemain matin, j’ai été réveillé par l’appel à la prière bien avant le lever du soleil, suivi des hurlements de dizaines de chiens.

Ducati Morocco rideLes bâtiments bleus et les ruelles de Chefchaouen.

Notre itinéraire comprenait deux nuits à Chefchaouen dans deux hôtels différents, une au début du circuit et une autre dix jours plus tard après avoir fait une boucle dans le sens inverse des aiguilles d’une montre autour du Maroc. De Chefchaouen, nous avons roulé vers le sud-ouest, en sortant des montagnes du Rif et en traversant des plaines fertiles jusqu’à Mohammedia sur la côte atlantique. Notre groupe était nombreux, avec 17 participants, trois guides, 16 motos et une camionnette de soutien. Après le briefing de chaque matin, nous nous sommes séparés en deux groupes et sommes partis à environ 30 minutes d’intervalle, pour nous retrouver aux arrêts café et déjeuner. De Mohammedia, un groupe est allé à Casablanca pour visiter la grande mosquée Hassan II, dont le minaret de 690 pieds de haut surplombe le front de mer de la ville. Les autres ont continué à descendre la côte jusqu’à El Jadida, une ville portuaire qui comprend le village fortifié de Mazagan, un dépôt d’approvisionnement fortifié construit par les Portugais au XVIe siècle.

Pour nos jours de repos à Marrakech et à Fès, Edelweiss a engagé un guide local qui nous a fait visiter à pied les médinas de chaque ville. Avec ses couloirs sombres et étroits remplis d’étals de produits et de viande, de maroquinerie, de ferronnerie, de céramique, de tapis, de bijoux, d’objets d’art, de vêtements, etc. – chacun avec un vendeur qui vous attire à l’intérieur (“Bonjour mon ami, tu as acheté quelque chose ?”) ou qui marchande avec un client – la médina de Marrakech est une fête riche en calories pour les sens. Notre guide Ahmed connaissait la guirlande complexe comme le fond de sa poche, nous conduisant à un musée du tissage de tapis et des ateliers d’artisans. Nous sommes revenus cette nuit-là pour trouver la grande place de la médina, bien éclairée et pleine de gens, de vendeurs de nourriture et d’artistes.

The souk in Marrakesh. Le souk de Marrakech. Photo de Dieter Arnoth.A snake charmer and cobra in Marrakesh.Un charmeur de serpent et un cobra à Marrakech. Photo de Dieter Arnoth.Marrakesh medina soukLes médinas de Marrakech et de Fès sont une fête sensuelle à toute heure du jour, mais elles sont particulièrement animées la nuit, un véritable kaléidoscope de vues, de sons et d’odeurs.

L’expérience s’est accélérée au départ de Marrakech, en montant dans le Haut Atlas, en franchissant un col de 7 415 pieds appelé Tizi n’Tichka et en dévalant la vallée de la rivière Ounila, son corridor de verdure entouré de parois de canyon multicolores. Nous avons passé la nuit dans un petit village au Riad Ksar Ighnda, construit dans le style traditionnel des “riads” avec des murs en briques crues entourant une grande cour intérieure, celle-ci accueillant les touristes avec des jardins luxuriants, une piscine d’eau salée chauffée et un bar rempli de bière de Casablanca glacée. L’hébergement est assuré dans des hôtels confortables, de catégorie moyenne à supérieure, destinés aux touristes anglophones (les langues les plus courantes au Maroc sont l’arabe et le français). Presque tous servent de l’alcool et disposent d’une piscine, les deux accueillant les indulgences à la fin de journées entières de randonnée. Le circuit comprend le petit-déjeuner et le dîner sous forme de buffet dans les hôtels, tandis que les déjeuners sont servis dans des endroits locaux le long du parcours qui offrent une cuisine plus intéressante.

Tout au long de ce périple de 1 800 miles, nous avons emprunté des routes pavées, bien que dans certaines zones rurales ou montagneuses, elles soient de mauvaise qualité ou en construction. En dehors des villes, la circulation était faible, mais il était courant de partager la route avec des charrettes tirées par des chevaux, des cyclomoteurs, des tuk-tuks, des chiens, des ânes ou des chameaux. Les grosses motos sont rares au Maroc ; lorsque nous traversions des villages, mon bras gauche se fatiguait à force de saluer tout le monde, surtout les enfants, qui nous saluaient.

Edelweiss motorcycle tour MoroccoNotre guide Angela a ravi un groupe de filles avec sa Ducati rouge vif.

Le paysage le plus spectaculaire est celui des gorges du Dadès et du Todras qui coupent l’Atlas. Après avoir traversé des villages en bordure de la vallée du Dadès, nous avons profité d’un déjeuner pique-nique offert par nos guides. Puis le vrai plaisir a commencé. Nous nous sommes enfoncés plus profondément dans la gorge, ses parois se refermant et se profilant plus haut, jusqu’à ce que nous grimpions une célèbre série de virages qui nous ont conduits à la gorge supérieure. En continuant, la gorge s’est resserrée jusqu’à une fente à une voie avant de s’ouvrir à nouveau. La meilleure partie a été de faire demi-tour et de repartir par le chemin que nous avons emprunté ! Après une nuit dans un luxueux hôtel perché sur une colline au-dessus de Boulmane Dadès, nous avons roulé plus à l’est et avons fait l’aller-retour dans les gorges du Todras.

Edelweiss motorcycle tour MoroccoNos guides touristiques ont organisé deux déjeuners pique-nique dans des lieux pittoresques. Celui-ci était dans les gorges du Dadès, et le grès à l’arrière-plan est le vestige d’un ancien récif corallien lorsque la région était sous la mer il y a des millions d’années.Dadès Gorge switchbacks MoroccoLes voies de raccordement qui montent par les gorges du Dadès sont peut-être la section de trottoir la plus célèbre du Maroc.

Bien que la région du Maroc au sud des montagnes de l’Atlas ait un climat désertique, seule une étroite bande du pays près de la frontière algérienne fait techniquement partie du Sahara. Le huitième jour, nous sommes entrés dans le plus grand désert du monde. La plupart des membres de notre groupe sont allés vers le nord, à Erfoud, pour une journée de repos au bord de la piscine de l’hôtel Kasbah, et huit d’entre nous sont allés à Merzouga pour une promenade de deux heures à dos de chameau à travers les dunes de l’Erg Chebbi et une nuit dans un campement de style berbère.

Riding camels through the Erg Chebbi dunes on our way to a Berber camp in the Sahara.A dos de chameau, nous traversons les dunes de l’Erg Chebbi pour nous rendre dans un campement berbère au Sahara.Erg Chebbi dunesLa lueur du campement berbère où nous avons passé la nuit au bord des dunes de l’Erg Chebbi. Photo de Dieter Arnoth.

Pendant notre excursion de fin d’automne, nous avons profité jour après jour d’un ciel ensoleillé et de températures agréablement chaudes. En tournant vers le nord, nous avons traversé le canyon de la rivière Ziz, remonté le Haut Atlas et traversé une large plaine. Le matin frais et ensoleillé s’est transformé en une journée froide, brumeuse et pluvieuse alors que nous avons traversé le Moyen Atlas, à plus de 7 145 pieds du col du Zad, en passant par des parcs nationaux boisés de cèdres et des stations de ski.

Nous nous sommes asséchés pendant notre dernier jour de repos à Fès, où Ahmed nous a fait visiter une coopérative de céramique, le quartier malodorant des teinturiers et d’autres parties de la médina. Ce soir-là, plusieurs d’entre nous ont mangé des hamburgers de chameau pour le dîner ! Notre route vers Chefchaouen nous a ramenés dans les montagnes du Rif sur une route que l’on pourrait facilement confondre avec celle des Alpes, et avant même de nous en rendre compte, nous avons traversé la frontière, traversé le détroit et posé nos béquilles à Malaga, nos cœurs et nos esprits débordant de nouvelles expériences, de souvenirs et d’histoires. Si vous êtes du genre curieux et prêt pour une aventure exotique, mettez le Maroc sur votre liste.

Le tour du Maroc de Edelweiss Bike Travel se déroule normalement en mars/avril et en octobre/novembre. Visitez le site edelweissbike.com pour plus de détails.

Edelweiss motorcycle tour MoroccoJürg et Beatrice sont suivis de Freddy et Monika, deux couples suisses qui se frayent un chemin dans la vallée de l’Ounila.Edelweiss motorcycle tour MoroccoNotre groupe de trois guides et 17 participants était un groupe amical de personnes venant d’Allemagne, d’Espagne, de Suisse et des États-Unis.
Cet article a été rédigé par Greg Drevenstedt et traduit par Accessoires Moto. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Accessoires Moto perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.