Menu Fermer

New Rider : Freinage à deux doigts

Cet article a été rédigé par Evans Brasfield et traduit par Accessoires Moto. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Accessoires Moto perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.

Beaucoup d’entre nous sont issus des cours de formation des pilotes de MSF et connaissent bien la consigne d’utiliser les quatre doigts du frein avant pour un contrôle maximal. Bien que je soutienne cette règle pour les pilotes débutants, elle est rapidement dépassée une fois que nous commençons à parcourir des kilomètres dans le monde réel. J’ai commencé à remarquer les défauts de cette règle lorsque j’ai anticipé dans la circulation que je pourrais avoir besoin d’utiliser les freins. Le fait de couvrir le levier de frein avec quatre doigts rend le contrôle de l’accélérateur assez difficile. Puis il y a eu les photos des magazines de tous mes héros utilisant de manière flagrante deux doigts sur le frein avant. Le freinage à deux doigts semblait répondre aux problèmes que je rencontrais en tant que citadin. (Ce n’est que plus tard que j’ai appris que cela ouvrait un nouveau monde de techniques de freinage).

C’est ainsi qu’a commencé ma transition vers le freinage à deux doigts, et bien que plus d’un quart de siècle se soit écoulé, je me souviens encore du moment où j’ai ressenti pour la première fois toutes les compétences&ndash ; le fait de relâcher doucement l’accélérateur et de le remettre en marche alors que mes doigts glissaient sur le levier de frein pendant les changements de vitesse ou le fait de commencer naturellement à appliquer le frein avant en relâchant l’accélérateur pour un arrêt&ndash ; synchronisation parfaite. Dans les jours qui ont précédé ce moment, les changements de vitesse avaient été irréguliers, nécessitant beaucoup plus d’attention que ce à quoi je m’attendais lorsque j’ai commencé à pratiquer cette compétence ;

La main du pilote est placée sur la poignée de sorte que, lorsque l’accélérateur est fermé et le frein serré, une ligne relativement droite peut être tracée des doigts au bras. (Si votre levier’s n’est pas au bon endroit, faites-le tourner jusqu’à ce qu’il le soit).

Certains diront que vous devriez utiliser plus de deux doigts parce que vous avez un meilleur contrôle ou que vous pourriez coincer vos autres doigts et limiter votre puissance de freinage dans un arrêt de panique. Cependant, d’après mon expérience, presque tous les systèmes de freinage hydraulique modernes ont une puissance plus que suffisante pour arrêter une moto avec deux doigts (ou même un doigt sur certaines motos, d’ailleurs), et un système de freinage correctement entretenu et réglé vous empêchera de coincer des doigts dans un scénario de freinage maximal. Ce qui est primordial, c’est d’utiliser la bonne technique pour faire reposer deux doigts sur le levier de frein même lorsqu’on ne freine pas.&nbsp ;

La première étape consiste à s’assurer que la main de l’accélérateur est en position du poignet vers le bas. Cela signifie que lorsque vous posez votre index et votre majeur sur le levier de frein, vous faites une ligne droite de vos doigts à travers le dos de votre main jusqu’à votre poignet et jusqu’à votre bras. Cela vous fait fermer naturellement l’accélérateur lorsque vous tendez la main vers le levier de frein avant ;

Entraînez-vous à ouvrir et à fermer les gaz tout en maintenant une pression constante sur le levier de frein.

Dans votre garage, asseyez-vous sur votre vélo en position de conduite et entraînez-vous à actionner l’accélérateur avec vos doigts sur le levier de frein. Lorsque vous relâchez l’accélérateur, commencez à appuyer doucement sur le levier de frein. Inversez les étapes pour recommencer à appuyer sur l’accélérateur. Une fois que vous avez ressenti cela, entraînez-vous à tourner rapidement l’accélérateur comme vous le feriez pour monter en vitesse. Ici, l’astuce consiste à ne pas appliquer de pression sur le levier de frein tout en laissant vos doigts glisser d’avant en arrière sur celui-ci.&nbsp ;

Après vous être’aise dans votre garage, faites l’exercice dans une rue calme. Pour moi, cela m’a aidé d’imaginer que mes deux doigts étaient à double articulation lorsqu’ils fléchissaient vers l’arrière pendant la fermeture rapide de l’accélérateur pour les changements de quart. Ensuite, intégrez cette technique dans tous vos déplacements. Vous constaterez peut-être qu’il faut beaucoup plus de concentration pour changer de vitesse et freiner en douceur pendant un certain temps. L’effort en vaut la peine. Progressivement, freiner avec deux doigts seulement deviendra une seconde nature, et vous’aurez cela dans votre trousse à outils pour le moment où vous en aurez besoin&ndash ; comme lorsque quelqu’un s’arrête devant vous.&nbsp ;

Le fait de pouvoir manipuler l’accélérateur et le levier de frein en même temps ouvre tout un ensemble de nouvelles techniques à apprendre.

Une fois que vous’vez maîtrisé le changement de vitesse avec vos doigts reposant sur le levier de frein en plus de la tâche de freinage à deux doigts, vous’remarquerez que vous commencez à combiner le relâchement de l’accélérateur et le freinage. Maintenant, il est temps de passer à des techniques de freinage encore plus avancées, comme freiner en rétrogradant ou freinage sur piste.&nbsp ;

Techniques de rétrogradage des motocyclettes

Les avantages du freinage sur piste

Le poste New Rider : Freinage à deux doigts est apparue pour la première fois le Moto.com.