Menu Fermer

2020 MV Agusta Brutale 1000 RR

Cet article a été rédigé par John Burns et traduit par Accessoires Moto. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Accessoires Moto perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.

Si vous vous attendiez à une Brutale 1000 RR réchauffée pour 2020, vous vous êtes trompé. Si la première Brutale de 1997 était un peu, ahhh, brutale, alors vous’serez rassuré d’apprendre que le dernier né des vélos est un modèle de facilité de conduite. Les performances inspirant confiance étaient l’une des principales priorités. C’est pourquoi la nouvelle moto est équipée de tous les derniers systèmes électroniques de pointe (oui, le régulateur de vitesse), ce qui est une bonne chose puisque MV affirme que sa nouvelle hyper nue est la plus puissante de son type au monde : 208 chevaux à 13 450 tr/min et un couple de 86,5 pieds-livres (116,5 Nm) à 11 000. C’est dans un emballage de 411 livres (avant d’ajouter les fluides et les 4,23 gallons de high-test).

Si vous’avez déjà été à proximité d’un MV, vous’serez surpris de savoir que ce nouveau modèle dérivé de la Série Oro est lui-même impeccablement et aérodynamiquement emballé, avec des ailes qui, dit-on, fournissent une force d’appui dès que l’on dépasse les 120 mph&nbsp ;

Brian Gillen, directeur du développement de MV&rsquo, s’est longuement étendu sur la manière dont la philosophie de MV&rsquo a changé avec ce vélo, dont les travaux ont commencé il y a quatre ans&avant que tout autre vélo de 200 chevaux nus n’existe. Elle reflète une nouvelle mentalité, dit-il, qui consiste non seulement à obtenir une puissance absolue, mais aussi à rendre la moto beaucoup plus accessible. L’ergonomie, l’électronique, la puissance du moteur et les suspensions sont toutes conçues pour que le conducteur se sente à l’aise et en contrôle, qu’il s’agisse de Misano, du col du Stelvio ou du centre-ville de Milan ;

“Si nous voulions simplement fabriquer la moto la plus rapide autour de Misano, il serait très facile de travailler sur ce seul point. Ouvrir nos horizons, s’assurer que nous’incluons tout le public des clients, c’est’une tâche beaucoup plus compliquée. Nous’envisageons des cyclistes de toutes tailles, en nous assurant que nous pouvons tous tenir sur la moto. Et lorsque nous’utilisons la moto, la connexion entre le pilote et le pneu arrière, non pas entre la poignée de torsion et le moteur ou les corps de papillon, mais directement avec la roue arrière&ndash ; il’n’y a pas de retard et il’n’y a pas de dureté, ”dit Gillen. Nous avons passé beaucoup de temps [170 000 heures !] à mettre au point un produit qui est beaucoup plus mature, beaucoup plus dynamique et beaucoup plus ouvert à un public plus large dans toutes les situations ;

Où peut-on s’inscrire pour en emprunter un ?

—————————————————&mdash ;&mdash ; &mdash ; &mdash ; &mdash ; &mdash ; &mdash ; &mdash ; &mdash ; &mdash ; &mdash ; &mdash ; &mdash ; &mdash ; &mdash ; &mdash ; &mdash ; &ndash ; &nbsp ;

Communiqué de presse de MV Agusta :

MV AGUSTA BRUTALE 1000 RR

Basée sur l’extraordinaire Serie Oro, dont la production limitée a récemment débuté, la Brutale 1000 RR apportera sur la route les mêmes nuances, et des choix soigneusement équilibrés de style, de composants techniques et de développement dynamique.&nbsp

La performance inspirant confiance était l’une des principales priorités dans la conception du nouveau Brutale 1000. L’augmentation constante de la puissance maximale des modèles plus sportifs n’a pas été compensée par une augmentation relative de la facilité d’utilisation sur la route. Cela signifie que les concepteurs de motos ont la responsabilité d’offrir au client les meilleures conditions possibles de : technologie, style et facilité de contrôle. L’objectif est de tirer le meilleur parti du châssis, du moteur et de l’électronique, avec un minimum d’effort de la part du pilote, en tenant compte des niveaux de performance exceptionnels de modèles tels que la Brutale 1000 RR.&nbsp ;

Une réplique spectaculaire du Superbike. Nue. Et disponible pour tous.&nbsp ;

Conception et détails

Le design s’appuie sur des lignes et des formes serrées, parfaitement intégrées entre l’avant et l’arrière : cet équilibre est depuis longtemps un trait distinctif de la Brutale quatre cylindres, dès le premier modèle emblématique qui a marqué la relance de la marque italienne avec la F4. Les éléments remarquables, notamment le phare, le réservoir de carburant et le carénage arrière, ont été conçus et fabriqués spécifiquement pour cette nouvelle Brutale. Le phare intégral utilise des feux de virage pour un éclairage amélioré, géré depuis la plateforme inertielle : le faisceau lumineux, en effet, change de direction et d’angle en fonction de la position dynamique de la moto. Le phare, qui présente une section interne colorée en forme de X, une autre caractéristique exclusive, est amélioré par les Daylight Running Lights, conçus pour fournir un effet d’éclairage qui rend la nouvelle Brutale reconnaissable sous n’importe quel angle.

L’expérience émotionnelle offerte par la Brutale 1000 RR est la même que celle de la Serie Oro : cela est dû aux choix d’équipement qui rendent les deux modèles pratiquement identiques. Les superstructures de la 1000 RR, par exemple, utilisent également des éléments en fibre de carbone modélisés avec précision, idéaux pour souligner et mettre en valeur le cadre et le moteur ; bien que l’exclusif “red wire&rdquo ; soit réservé à la Serie Oro. Cette dernière dispose d’un kit complet de composants supplémentaires : certains d’entre eux peuvent être achetés pour la 1000 RR, tels que le suivi GPS, disponible en tant qu’accessoire d’origine. Une autre différence est visible dans les boulons et les vis, en acier au lieu de titane. Les jantes légères en fibre de carbone de la Serie Oro’rie ont été remplacées sur la 1000 RR par des composants en aluminium forgé, avec une conception et des spécifications de poids spéciales qui contribuent à l’optimisation du poids total de 186 kg à sec ;

L’écran couleur TFT de 5 pouces de deuxième génération, avec une résolution de 800×480 pixels, est la principale interface entre le pilote et les nombreux réglages personnalisables de la Brutale 1000 RR. L’accès aux nombreux menus de configuration est immédiat via les commandes électriques intuitives du guidon, qui permettent d’accéder sans délai aux différentes sections. L’instrumentation permet la connexion Bluetooth avec votre smartphone pour gérer les appels entrants, les messages et la musique.

Le régulateur de vitesse est également inclus, très pratique aussi sur une moto hyper nue comme la 1000 RR. Le tableau de bord permet une utilisation optimale des nombreuses fonctions offertes par l’application de navigation MV Ride, qui ouvre un monde de possibilités. Par exemple, l’électronique de la moto peut être personnalisée directement via le smartphone, ainsi que la création et la sauvegarde d’itinéraires, qui peuvent ensuite être partagés avec des amis. Des fonctions de navigation extrêmement utiles sont également accessibles immédiatement via un miroir sur le tableau de bord grâce à l’application MV Ride App.&nbsp ;

Moteur et électronique

Comme le Brutale 1000 Serie Oro, le moteur 1000 RR représente l’évolution la plus récente de la conception du MV Agusta à quatre cylindres en ligne. Cette nouvelle version se distingue par une refonte importante, dans tous les domaines, l’utilisation des meilleurs matériaux et la révision complète des paramètres de gestion électronique, qui sont grandement améliorés par rapport aux versions précédentes. Tout cela fait de cette moto hyper nue la plus puissante de son type au monde. En fait, les valeurs de puissance et de couple établissent de nouveaux records : 208 ch à 13 450 tr/min et 116,5 Nm.&nbsp ;

La distribution radiale et la chaîne de distribution centrale, choix techniques qui ont caractérisé tous les moteurs quatre cylindres les plus récents de la MV Agusta, sont utilisés ici à la suite d’une importante refonte, inspirée par la technologie de la Formule 1 et du MotoGP. Plus précisément, les soupapes radiales dans la chambre de combustion utilisent la technologie F1, tandis que les tiges de piston en titane, typiques des véhicules de MotoGP, contribuent à réduire la masse, les charges et l’inertie du moteur. La chaîne de distribution centrale est également un composant inspiré du MotoGP, et est capable d’atténuer les effets de torsion des arbres à cames à haut régime.

Les cames à entraînement central sont une technologie MotoGp, c’est-à-dire deux arbres à cames très courts avec une réaction de torsion réduite et un contrôle très précis des soupapes à haut régime, explique Brian Gillen. Le fait de déplacer le générateur derrière les cylindres réduit le moment d’inertie polaire grâce à une meilleure centralisation des masses. Le carter du séparateur d’huile réduit les frottements internes.&nbsp ;

En outre, de nouveaux guides de soupapes et arbres à cames ont été installés, avec une nouvelle synchronisation sans précédent tant du côté de l’admission que de l’échappement. Les pistons utilisent des segments de piston Asso à faible frottement, et un nouveau vilebrequin a été équilibré pour limiter les vibrations à bas régime &nbsp ;

S’appuyant sur l’expérience directe du MV Agusta&rsquo en matière de concurrence entre usines, il a créé le nouveau système de lubrification des séparateurs, qui permet de séparer l’huile des pièces mécaniques mobiles. Le système de lubrification à carter semi-sec est capable de garantir une protection mécanique dans des conditions de conduite extrêmes, comme lors d’angles d’inclinaison élevés et de wheelies, mais sans compromis en termes de réduction des niveaux de friction, qui restent très faibles. Une grande partie du travail de conception et de développement s’est concentrée sur la réduction des niveaux de frottement, également en ce qui concerne la transmission, réorganisée avec des engrenages qui réduisent à la fois le frottement et le bruit global. Cet objectif est soutenu par des couvercles de roues et d’embrayage qui absorbent partiellement le bruit. &nbsp ;

La refonte de la boîte à air a été réalisée par une refonte complète du système d’admission : les conduits ont des longueurs différentes pour maximiser l’efficacité, la puissance et le couple du moteur. La structure actuelle comporte deux injecteurs par cylindre : quatre injecteurs inférieurs Mikuni et quatre supérieurs Magneti Marelli, de plus grande capacité et placés au-dessus du conduit d’admission. Le système d’échappement Arrow utilise la configuration 4-1-4, avec un papillon des gaz pour un couple maximal à bas régime.

La gestion électronique du moteur a également évolué, grâce à la collaboration avec Eldor, qui a créé la nouvelle unité de contrôle EM2.0 spécialement pour cette plate-forme à quatre cylindres. La moto est également équipée d’un système complet de multi-cartes (Sport, Race, Rain et Custom) avec plate-forme inertielle IMU, qui gère le contrôle de la traction avec des stratégies de glissement (avec huit réglages différents et la possibilité de le désactiver) et module l’intervention en fonction des données d’angle d’inclinaison fournies par l’IMU. Le contrôle du relevage avant, une évolution du système anti-roues, dispose d’options actives et non actives. La commande de démarrage est prévue pour le démarrage, qui agit sur le régime et le couple du moteur en fonction de la vitesse au départ ; la boîte de vitesses électronique EAS 2.1 Up&Down offre à la fois confort et facilité d’utilisation.

Châssis, suspension et freins

Dans la pure tradition du MV Agusta, le cadre de la nouvelle Brutale offre une structure “mixte”très évoluée ; avec un treillis en acier et des plaques latérales en aluminium, ce qui l’aligne sur les performances du moteur et les exigences d’une conduite de plus en plus sportive, mais aussi immédiate et facile. La position de conduite est le fruit d’une analyse ergonomique minutieuse, visant à garantir un contrôle et un confort optimal du véhicule : le demi-clip sur le guidon révèle la vocation sportive de la moto’s. L’attention particulière portée à l’aérodynamique, fondamentale pour un vélo qui peut atteindre une vitesse maximale de plus de 300 km/h, est évidente dans les ailes aérodynamiques positionnées à côté des radiateurs, pour améliorer la force d’appui et ajouter de la charge à l’avant, limitant ainsi la portance à haute vitesse. L’effet est clairement perceptible à plus de 200 km/h et garantit la précision de la direction typique des vélos MV Agusta.&nbsp ;

Les dimensions du châssis sont identiques à celles de la Série Oro : empattement compact de 1 415 mm, avec un train avant de 97 mm. La fourche Öhlins Nix EC, avec traitement de surface TIN, dispose d’un réglage électronique du frein hydraulique lors de l’application et du relâchement. Le réglage de la précharge du ressort est manuel. La même gestion électronique est offerte par l’amortisseur arrière Öhlins TTX fixé au bras oscillant unilatéral en aluminium et par l’amortisseur de direction électronique Öhlins EC, qui s’ajuste en permanence en fonction de la vitesse du vélo’s et est fixé par des supports spécialement conçus pour le nouveau Brutale.&nbsp ;

Le système de freinage est le même que celui de la Serie Oro, avec les prestigieux étriers avant Brembo Stylema, des étriers radiaux et des disques flottants de 320 mm de diamètre. Le disque arrière est de 220 mm et est combiné à un étrier à double piston. La gestion électronique est confiée au système ABS Bosch 9 Plus avec mode course, particulièrement léger et efficace.




















Le poste 2020 MV Agusta Brutale 1000 RR est apparue pour la première fois le Moto.com.