Menu Fermer

Testé par MO : Revue du casque Bell Star

Cet article a été rédigé par John Burns et traduit par Accessoires Moto. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Accessoires Moto perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.

Partager cet article

Imprimer
Envoyer à un ami
Retourner
Imprimer cette page

Casque Bell Star

Note de l’éditeur : 88,5%.
Esthétique
9.0/10
Protection
10/10
Valeur
9.0/10
Confort/adaptation
9.5/10
Qualité/Conception
8.0/10
Poids
8.5/10
Options/Sélection
10/10
Innovation
8.0/10
Adaptation aux conditions météorologiques
8.5/10
Facteur souhaitable/froid
8.0/10
Note globale
88.5/100

Bell propose quatre nouveaux casques Star : Le Pro Star, le Star Carbon personnalisé, le Race Star et le Star tout court, qui fait l’objet de cet article. Leur prix varie de 1299,95 $ pour le Pro Star, le plus cher, à 499,95 $ pour le Pace Orange/Noir Star illustré. Comparé aux autres, le port d’œil du Star est plus orienté vers une conduite droite que vers un regard par le haut alors qu’il est caché derrière la bulle à Daytona. Bien qu’il soit bien sûr un peu plus lourd que les Stars plus chers, il ne semble pas plus lourd qu’un casque premium comparable.

Mise à jour : Le Star de base examiné ici a été remplacé par le Star DLX MIPS, et le Race Star DLX Flex est le seul autre Star de la gamme de Bell. MIPS signifie “Multi-directional Impact Protection”, un revêtement de technologie avancée qui réduit les forces de rotation en cas de collision. DLX signifie que le casque est livré avec une visière photochromique Panovision – une chose fantastique à avoir qui évite d’avoir à transporter des visières claires et foncées. La forme de base de la coque et la mécanique restent les mêmes.

Ma caboche personnelle préfère la forme ovale allongée d’un Arai Signet Q ou d’un Shoei RF, et il semble que ce soit la forme adoptée par Bell pour ce Star. Dès sa sortie de la boîte, il était un peu serré pour être enfilé sur le vieux melon, mais une fois en place, il était bien ajusté mais très confortable pour sa première sortie de deux heures et il l’est resté pendant le mois ou les deux mois où je l’ai porté ; il a en fait un mm ou deux de plus que ce dont j’ai besoin à la racine de mes cornes et à la base de mon crâne, où de nombreux Bells précédents étaient juste trop serrés.

Solid colors, like this Matte Black or White, are $50 less at $449.95. The shell is a mix of Aramid, carbon fiber, and fiberglass, which Bell says has all the strength of carbon fiber in a less expensive helmet. It wears a Snell sticker in addition to a DOT one.

Les couleurs unies, comme le noir mat ou le blanc, coûtent 50 dollars de moins, soit 449,95 dollars. La coque est un mélange d’aramide, de fibre de carbone et de fibre de verre, qui, selon Bell, offre toute la résistance de la fibre de carbone dans un casque moins coûteux. Il porte un autocollant Snell en plus de l’autocollant DOT.

Les coussinets de joues de 35 mm avec lesquels j’ai été livré me semblent tout à fait appropriés, mais des options sont disponibles. Les poches pour les oreilles semblent un peu plus grandes que d’autres, ce qui est bien si vos oreilles commencent à se tortiller comme les miennes lors de longs trajets, ou si vous voulez installer des haut-parleurs. Les lunettes à monture métallique se glissent assez facilement, les lunettes de soleil à monture plus épaisse nécessitent plus de doigté et de gougeage des branches.

Your X-STATIC XT2 Silver Liner (professional copywriter at work) is easily removable and hand-washable, and said to be bacteria and odor-resistant. (It occurs to me that I have never once washed a helmet interior.)

Votre doublure argentée X-STATIC XT2 (un rédacteur professionnel à l’œuvre) est facilement amovible et lavable à la main, et elle est censée être résistante aux bactéries et aux odeurs. (Il me vient à l’esprit que je n’ai jamais lavé une seule fois l’intérieur d’un casque).

Vous disposez des aérations frontales et mentonnières fermables typiques, avec des sorties d’air à l’arrière, et le flux d’air du Star n’est pas remarquable ; il n’est ni plus ni moins aéré qu’un casque intégral typique. Mon principal critère pour un casque est toujours le confort, et selon cette mesure, ce Pro est pour moi une réussite.

Comme la plupart des Bells au fil des ans, ses problèmes se trouvent dans les détails. J’ai enlevé le bouclier quand je l’ai eu pour la première fois, pour le plaisir, et il m’a fallu plus d’une heure de bricolage pour trouver comment le remplacer. La visière se détache et les charnières rondes et noires qui la fixent au casque se détachent également de la visière. Je n’arrive pas non plus à faire le Rubik’s cube, donc c’est peut-être un problème personnel. Une fois que j’ai compris, ça fonctionne bien et c’est logique… mais on se demande ce qui n’allait pas avec l’ancien mécanisme de Bell, qui était parfait et qui permettait de voir et d’appuyer sur un simple levier pour faire sortir la chose ? Le nouveau mécanisme glisse d’avant en arrière un peu comme un siège de voiture lorsque le bouclier s’ouvre et se ferme, peut-être pour que le bouclier soit plus étanche que le précédent ? Ce serait génial, mais ce bouclier ne fait pas plus de bruit qu’avant. Non pas qu’il soit particulièrement bruyant. L’ancien non plus.

I wouldn’t want to change shields in the dark.

Je ne voudrais pas changer de bouclier dans le noir.

Il y a une position fendue pour les jours humides ou chauds, il y a aussi des montants Pinlock. Nous sommes également curieux de savoir pourquoi Bell a placé la languette de la visière, l’élément que l’on actionne avec le pouce pour l’ouvrir et la fermer, au milieu du bouclier plutôt que sur la gauche comme tous les autres intégraux depuis que Bell a inventé le premier ? Certains motards utilisent-ils leur main de frein pour ouvrir et fermer leur visière ?

Le petit aimant au bout de la courroie est une bonne idée, mais celui de mon vieux Bell Revolver est tombé alors qu’il était presque neuf, et j’ai toujours rangé la courroie sous mon menton depuis. Celle de mon nouveau Star est également tombée. Étonnamment, j’ai trouvé les deux moitiés en désherbant et je les ai recollées.

Tous les problèmes sont mineurs et sont en grande partie les plaintes d’un journaliste gâté.

060616-bell-star-helmet-3

Il y a une chose extrêmement bonne sur le Star, impossible à obtenir sur presque tous les casques (à l’exception de certains Shoeis pour autant que je sache) qui annule complètement le mécanisme de bouclier compliqué : Le bouclier photochromatique Transitions. C’est extrêmement pratique de ne jamais avoir à changer de bouclier quand la nuit vous surprend.

Avec un bouclier Transitions installé dans l’ancien oculus, je lui donnerais sans hésiter deux grands pouces. Tel qu’il est, j’ai besoin de mes deux pouces opposables et de tous mes doigts et facultés pour le faire fonctionner. Un très bon casque sur le point de devenir un excellent casque à quelques détails près.

Table des matières

BELL Star DLX MIPS

Désormais doté d’une doublure MIPS et d’une visière photochromique, le Bell Star DLX MIPS améliore le Bell Star original, qui était déjà un casque exceptionnel.

Bottom Line/Photochromic shields are hard to come up by and excellent to have

Étoile de course DLX FLEX

Le Race Star utilise une coque en fibre de carbone 3k pour un poids encore plus faible. Le couvercle de course haut de gamme de Bell.

Bottom Line/Performance maximale, poids minimal

Étoile de la cloche
+ Pros
Le bouclier ProTint est à tomber par terre
Très bon ajustement pour les ovales intermédiaires
Style et graphiques superbes

– Contre
Le mécanisme du bouclier peut être délicat
Entrée et sortie étroites
Le prix a augmenté avec la technologie.

FAQ

Les casques de Bell sont-ils bons ?

Eh bien, cela dépend. Comme la plupart des fabricants, Bell fabrique de très beaux casques (comme le Stars que nous avons examiné ici), mais elle fabrique aussi des casques moins brillants, principalement pour des raisons de mode, qui nous enthousiasment moins, nous, les motocyclistes plus expérimentés. Par exemple, consultez notre critique du Bell Eliminator.ici.Quant au fait qu’ils soient “bons”, tous les Bells ont passé les tests du ministère américain des transports, les Stars sont classés Snell, et chacun d’entre eux est bien meilleur que l’absence de casque.

Quelle est la durée de vie des casques de Bell ?

Cette question revient souvent. Cela dépend. Le site Web de Bell recommande généralement de remplacer votre casque tous les trois ans.

Le siteFondation Snell dit : Les casques inutilisés et stockés en bon état ne sont pas automatiquement périmés après cinq ans. Le remplacement des casques tous les cinq ans est une décision prise sur la base des tests effectués par le Dr George Snively sur les casques utilisés par la California Highway Patrol. L’usure, le simple fait de mettre et d’enlever le casque, endommage les coussinets de confort et la doublure en mousse absorbant l’énergie au fil du temps. Les casques dont les coussinets sont usés sont au moins une à deux tailles plus grands que les casques neufs. Un casque mal ajusté augmente le risque que le casque se déplace trop ou se détache de la tête lors d’un choc. Pour ces raisons, Snell recommande de remplacer les casques après cinq ans d’utilisation normale.

Shoei, l’un des principaux fabricants de casques haut de gamme, a publié cette déclaration officielle : un casque doit être remplacé 5 ans après la date d’achat ou 7 ans après la date de fabrication, selon la première éventualité. Cette recommandation de remplacement est basée sur un consensus entre les fabricants de casques et les normes de sécurité. Les colles, les résines et autres matériaux utilisés dans la production des casques peuvent affecter les matériaux de la doublure. Les huiles capillaires, les fluides corporels et les cosmétiques, ainsi que l’usure normale, contribuent tous à la dégradation des casques. Les produits à base de pétrole présents dans les nettoyants, les peintures, les carburants et d’autres matériaux courants peuvent également dégrader les matériaux utilisés dans de nombreux casques, ce qui peut entraîner une dégradation des performances. En outre, l’expérience montre qu’il y aura une amélioration notable des caractéristiques de protection des casques sur une période de cinq ans en raison des progrès des matériaux, des conceptions, des méthodes de production et des normes. Par conséquent, la recommandation de remplacer les casques tous les cinq ans est un jugement qui découle d’une philosophie de sécurité prudente.

Pour notre part, nous pensons que ce n’est pas parce qu’un casque est vieux qu’il n’est pas sûr, s’il est encore en bon état et n’a pas subi de chute ou de collision. Gardez-le propre et rangez-le en toute sécurité, et il n’y a aucune raison pour qu’un Bell haut de gamme ne puisse pas durer de nombreuses années. Mais vous verrez probablement d’ici là un nouveau casque flashy que vous devrez avoir, alors c’est presque un point discutable.

Où sont fabriqués les casques Bell ?

L’étiquette du Bell Star examiné ici indique “Made in China”.

Bell Star/ Race Star – Spécifications
Prix
$525 – $840
Tailles
XS, S, M, L, XL, XXL
Tailles de la coque
5
Couleurs
trop nombreux pour être énumérés, et graphiques personnalisés helmade disponibles ici

Ressources supplémentaires

Revue du casque Bell Star MIPS

Testé par MO : Revue du casque Bell Race Star Flex

Testé par MO : Revue du casque SRT-M de Bell

Examen de la visière Bell ProTint

Nous nous engageons à trouver, rechercher et recommander les meilleurs produits. Nous touchons des commissions sur les achats que vous effectuez en utilisant les liens de vente au détail dans nos revues de produits.En savoir plus sur la façon dont cela fonctionne.

Devenir unMoto.com d’initiés. Recevez en premier les dernières nouvelles sur les motos en vous inscrivant à notre newsletter.ici.